L’équipement de base du cyclotouriste

Partir à vélo, c’est limiter drastiquement le volume d’objets que vous possédez, au moins le temps du voyage. En cumulant quatre sacoches ou en trainant une remorque, seuls quelques dizaines de litres maximum vous suivront. Adieu la collection de vinyles ou l’électroménager dernier cri, il va falloir choisir votre équipement avec soin.

Les incontournables

En fait… il n’y en a pas vraiment. Le seul équipement incontournable est celui que vous utiliserez tous les jours. Mais comment le définir en amont ? Bien sûr, vous pouvez organiser votre voyage selon certains critères. Par exemple, passer par Warmshowers ou un hôtel tous les soirs vous allègera de tout le matériel de camping. Pour le reste, ça se joue surtout à l’expérience.

Le bivouac (ou camping)

De notre coté, nous voyageons toujours avec une tente. Les soirées bivouac sont le symbole même de notre liberté et autonomie sur la route. Un modèle auto-portant est indispensable à nos yeux. Il arrive régulièrement de dormir sur du « dur » et il ne faut donc pas être dépendant de sardines. Les duvets, suivant la destination, sont nécessaires ou remplaçables par une tenue chaude, voir un drap de soie. Nos matelas auto-gonflants nous ont eux suivis en toute circonstance.

Il faut vraiment pouvoir dormir n'importe où…

Les repas

Vu que l’on souhaite également être relativement autonome pour s’alimenter, nous transportons de quoi cuisiner : un petit réchaud (à gaz principalement mais nous venons d’acquérir un modèle à bois), une popote compacte, quelques épices et produits secs… Il ne reste plus qu’à acheter ce qui vient, repas par repas ou pour quelques jours suivants les cas.

Les vêtements

Il est important de cibler au maximum ses besoins. Pour limiter le poids mort, on s’arrange pour faire la lessive tous les 1 ou 2 jours ce qui permet d’en transporter le moins possible. Un point d’eau quelconque et un savon d’Alep suffisent grâce à une petite bassine pliable. Il nous reste à prendre deux tenues de roulage pour alterner, un pantalon léger et un haut à manches longues pour le soir, et une veste coupe vent et imperméable contre le mauvais temps. Les lunettes sont aussi un accessoire important pour protéger ses yeux du soleil, du vent, des insectes, etc.

L’hygiène

Une trousse de toilette contiendra l’indispensable : brosse à dents et dentifrice, savon d’Alep, serviette micro-fibre… Nous emportons aussi quelques basiques de pharmacie : pansements, désinfectant… Une belle découverte : l’éponge kongac qui replace les produits des gens à la peau sensible. Pour en savoir plus à ce sujet, c’est par ici.

Pour le vélo

Enfin, last but not least, le matériel d’entretien de son vélo de voyage ! Pompe, huile, pièces de rechange… on ne part pas les mains vides sous peine de se retrouver bloquer dès qu’on sort de la civilisation. On parle de tout dans cet article dédié : Entretenir son vélo de voyage sur la route

À vous de jouer !

Voilà, nous espérons que cette liste commentée vous aidera à choisir l’équipement que vous amènerez avec vous et surtout à ne rien oublier d’important. Mais rappelez-vous que vous devrez tracter tout ce que vous amenez. Cela aura un moment ou un autre une incidence sur votre plaisir de rouler, notamment si vous êtes attirés par les reliefs. Confort ou performance, chacun peut choisir, mais faîtes la guerre au poids mort !

PS. On rajoute un extra qui nous a quand même bien fait plaisir sur la route : une liseuse.

Une question sur cet article ?
Rendez-vous sur le groupe Facebook !

Dans la même catégorie