Menu

Voyage physique : comment se préparer

On nous a souvent posé la question. Comment se prépare-t-on physiquement pour partir ? Faut-il faire quelque chose en particulier ? Dans notre cas, la réponse est non. L’essentiel est plutôt d’avoir une bonne hygiène de vie au quotidien, et jusqu’à présent, ça a suffit.

Lorsque le départ approche, l’objectif est de ne pas partir avec de la fatigue accumulée. Quelques semaines avant le départ, on avance l’heure du coucher pour bien récupérer. On se lève un peu plus tôt, car en voyage, on se cale sur le soleil. Bref, on commence à se mettre dans le rythme.

Le reste de l’année, nous faisons du vélo, de la course à pied et de la randonnée rapide. Déjà, parce que nous aimons être à l’extérieur, et bien sur, pour rester en forme. Ce triptyque permet de varier les exercices et de faire travailler différents muscles. On alterne des séances courtes et rythmées pour la cardio avec des séances plus longues qui font travailler l’endurance et renforcer les articulations. Le but est que le corps ne parte pas de trop loin au moment du départ.

Finalement, c’est sur la route qu’on trouve son équilibre physique et même si souvent les premiers jours sont difficiles. Le corps s’adapte vraiment rapidement, donc pas de panique !

Quand votre voyage nécessite un équipement particulier, il est important de l’utiliser avant de partir. Cela vous permettra de faire vos chaussures de rando sur de courtes distances pour ne pas avoir d’ampoules le premier jour de marche ou encore de bien régler votre vélo suivant votre morphologie pour ne pas générer de douleurs inutiles. N’hésitez pas non plus à vous mettre en condition (sacoches ou sac à dos remplis) pour habituer le corps et l’esprit à ces nouvelles contraintes.

L’alimentation, un allié de choix pour la préparation

Limiter ses apports en produits d’origine animale permet de ne pas surcharger l’organisme et facilite la récupération physique. Et si ça fait plaisir au quotidien, c’est d’autant plus appréciable durant les voyages. Alors si vous n’êtes pas végétalien, pensez à le devenir ;) En plus, c’est facile ! On privilégie le lait végétal et la margarine pour les petits déjeuners. On n’hésite pas à tenter les steaks de soja, céréales ou légumineux à midi. Pour les plus aventuriers (ou les plus cuisiniers), on peut aussi se tourner vers le tofu ou les protéines de soja texturées qui ont l’avantage de fournir beaucoup de protéines et de fibres pour un apport en graisse très réduit ! Et surtout, on fait le plein de vitamines avec les fruits et légumes à volonté. Découvrez plus de conseils par ici.

On l’aura compris, l’idée, ce n’est pas de se préparer la veille de partir, mais plutôt de s’entretenir au quotidien pour que le gap physique ne soit pas trop violent lors du départ. Avec une bonne alimentation et une pratique sportive régulière, on optimise ses chances de se sentir bien sur la route et on diminue aussi le risque de blessure !

Et après ?

Un petit mot pour finir sur le retour, qui finalement est souvent plus dur que le départ. Arrêter d’avoir une activité physique importante du jour au lendemain est assez perturbant. Couplé à la fatigue accumulée durant le voyage, le contre coup peut être violent. Il faut bien écouter son corps, se reposer et continuer d’être actif. Le yoga est un excellent moyen de se remettre en forme tout en éliminant les petites douleurs articulaires et musculaires. Si vous aussi vous avez des astuces qui aident à se préparer au départ ou au retour, n’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires.

On en parle ?

Laisser un commentaire

 

Envie de partir ?

Peu importe la distance, peu importe la destination. Le plus important en voyage, vélo ou autre, est de profiter de l'instant présent. Que ce soit le paysage, les rencontres, la route, les longues instrospections ou les discussions endiablées… tout est prétexte à la découverte et à l'aventure. Reste à chacun d'en choisir le cadre.
Asie du sud-est Eurovélo 6 GR10 GR221 France Allemagne Suisse Roumanie Islande