Menu
Live on Facebook !

La Vélo Francette #5 : le marais Poitevin et l’arrivée à La Rochelle

Et voilà déjà la dernière partie de la Vélo Francette : au départ de Niort, nous traversons le marais Poitevin pour atteindre La Rochelle, le terminus de ce sympathique voyage à vélo.

Jour 9 – Niort, Marans (61km)

Après une superbe soirée riche en discussions et une bonne nuit de sommeil, on remonte sur les vélos pour la dernière « grande » étape. Pas d’objectif de distance, si ce n’est se rapprocher de La Rochelle pour être sur place demain midi.

Nous rejoignons le centre ville de Niort en quelques kilomètres. On passe au pied de son célèbre Donjon puis on poursuit notre route vers l’ouest.

La portion suivante nous amène au marais Poitevin. Les petites routes de campagne alternant avec des pistes cyclables pas toujours très roulantes, on avance tranquillement, profitant du soleil.

Entre Niort et Magné, le balisage est pour la première fois perfectible. Déjà parce que plusieurs circuits sont indiqués ce qui ne facilite pas la lecture des panneaux. Aussi parce que les références à la Vélo Francette sont moins nombreuses. En plus de quelques doutes sur la route à suivre, à un moment, on doit faire demi-tour après une portion de piste de 3km, fermée pour élagage…

Mais pas de quoi entamer notre moral, les températures étant enfin revenues à la normale et les sacoches étant pleines de victuailles pour le déjeuner.

Après une pause ensoleillée, on continue notre route. Les balises indiquent maintenant « océan », on va donc bien dans la bonne direction ! Le marais laisse place aux canaux. Les lignes droites monotones, qui plus est sur un revêtement en mauvais état, ne nous ont pas passionnées.

On se met donc à la recherche d’un spot de bivouac assez tôt. C’est notre dernière nuit du voyage et on veut la passer dans la nature. Après quelques arrêts pour jauger champs et rivages, on trouve notre bonheur pour la nuit.

Laura en profite pour faire une session de yoga pendant que j’écris ces quelques lignes. Puis on va profiter comme il se doit de cette dernière nuit avant de s’élancer pour l’ultime étape, La Rochelle.

Jour 10 – Marans, La Rochelle (40km)

Aujourd’hui, ça sent la fin. Un peu comme l’étape sans gros enjeux des champs Élysées lors du tour de France, le champagne en moins.

Cette dernière nuit en bivouac était parfaite. Bien coupés du vent, on a pu profiter de la soirée, du repas et d’une bonne nuit de sommeil.

Au réveil, le ciel est une fois de plus gris. La tente est trempée par la condensation et ne séchera pas avant le départ. Pas grave, on s’en occupera à la maison.

On décolle plus tôt que d’habitude pour être sûr de ne pas rater notre train. Il ne nous reste qu’une quarantaine de kilomètres avant d’atteindre notre objectif, La Rochelle, et de rentrer à la maison.

On suit le canal de la Pomère puis celui de Marans à La Rochelle. Pas plus intéressants que les autres, on en profite pour refaire le voyage. Dix jours et plus de 600 kilomètres ont déjà passés depuis notre départ de Ouistreham ! On retiendra le froid, les beaux et nombreux monuments, le nord des Deux Sèvres très sympa à rouler… et bien plus.

Les kilomètres indiqués sur les balises s’égrènent et très vite, on arrive dans le vieux port de La Rochelle. Voir l’océan est une belle récompense après ces innombrables tours de pédales. À moins que ce ne soit la glace. En tout cas, ce n’était pas le vulgaire panneau de fin, inscrit au marqueur devant l’office du tourisme. La Vélo Francette méritait mieux.

Voilà, si vous avez des questions ou remarques, n’hésitez pas à utiliser les commentaires, nous répondrons avec plaisir. Et rendez-vous sur notre page Facebook pour suivre prochains voyages en direct depuis la route !

Le Donjon de Niort Au marais Poitevin Pause pique-nique Le marais Poitevin La célèbre barque du marais Poitevin Yoga time ! Dernier bivouac Bonne saison pour longer le canal Arrivée au port de La Rochelle

On en parle ?

Laisser un commentaire

 

Envie de partir ?

Peu importe la distance, peu importe la destination. Le plus important en voyage, vélo ou autre, est de profiter de l'instant présent. Que ce soit le paysage, les rencontres, la route, les longues instrospections ou les discussions endiablées… tout est prétexte à la découverte et à l'aventure. Reste à chacun d'en choisir le cadre.
Asie du sud-est Eurovélo 6 Vélo Francette GR10 GR221 France Allemagne Suisse Roumanie Islande