GR221 : la route de la pierre sèche

Après une année blanche de voyage, nous avions besoin de ressortir la toile de tente et de retrouver les petits plaisirs sympas de la vie nomade. Nous décidons de nous rendre sur l’île de Majorque pour faire d’une pierre de coup : visiter des amis et faire le GR221.

Surnommé la route de pierre sèche, cette randonnée promet quelques difficultés avec le climat méditerranéen et le manque d’eau sur l’île, particulièrement aride. Mais aussi son lot de réconfort, avec ses paysages entre mer et montagnes.

L'itinéraire // 5 jours // 136 km // 6364 md+

Tous les articles

Photo de Laura

L'avis de Laura

Le GR 221 ne fait pas dans la demi-mesure. La différence entre les parties touristiques balisées très (trop ?) aménagées et les parties encore en construction ou seuls quelques cairns indiquent la route rendent ce GR difficile à évaluer dans son ensemble. Le dénivelé, parfois raide, donne du charme à cet itinéraire qui, même s'il est court, permet de profiter pleinement de ses paysages, entre mer et montagnes.

Photo de Vincent

L'avis de Vincent

Majorque m'attirait autant qu'elle me répulsait. Des coins sauvages et de beaux paysages auxquels vient se greffer le tourisme de masse… Finalement, le GR221 a été un bon moyen de découvrir cette partie de l'île. Peu de monde sur les sentiers, le calme du bivouac et une météo globalement clémente : voilà qui nous a permis de passer un bon moment avant de replonger dans le quotidien !

Une question sur ce voyage ?
Rendez-vous sur le groupe Facebook !

Découvrez d'autres aventures