Menu
Live on Facebook !

Jour 4 : Saint Giron – Luchon, via les cols de Portet d’Aspet et de Menté (77km, 1760md+)

Après la « petite » session d’hier, la journée s’annonce plus ardue avec ses deux cols au programme.

Au moins, la météo s’améliore. Je pars de Saint Giron optimiste, sous un ciel relativement dégagé, mais dois m’arrêter avant la sortie du village mettre ma veste. Ce n’est pas la folie non plus.

Le col de Portet d’Aspet commence gentiment mais ses lacets finaux rappelle si besoin que ça monte sec, autour de 7 %. À son sommet, j’arrive en même temps qu’un couple de cyclotouristes sur l’autre versant. Avant qu’ils ouvrent la bouche, je sais qu’ils sont allemands. Qui d’autre porterait des sandales à cales automatiques avec des chaussettes ? Chargés comme ils sont (six sacoches chacun), je me demande comment ils ont pu arriver là en ayant passé des portions à 17 % !

La descente est un régal, je frôle les 60km/h dans ses courbes ouvertes. Mais je me gèle tellement que je suis presque content que la route s’élève à nouveau.

Après le col de Portet d’Aspet, voilà celui de Menté

Les nuages finissent par s’en aller, je profite enfin pleinement du paysage. C’est l’avantage de rouler à 10km/h. Mais l’heure tourne et la chaleur me rattrape. Heureusement, je suis proche du sommet. J’y croise une joyeuse bande d’espagnols qui me demande de les prendre en photo devant le panneau du col de Menté.

Je redescends sur Luchon, aussi vite que possible. J’ai faim ! Couché sur le vélo, j’avale les trente derniers kilomètres en à peine plus d’une heure malgré les faux plats.

Sans prendre le temps d’aller check-in et me doucher, je me pose en terrasse. Une dizaine de cyclistes anglais y sont déjà attablés et leurs collègues continuent d’arriver, chacun à son rythme. Ils ont la chance de voyager léger, une voiture d’un de ces voyages organisés s’occupant des bagages et de la logistique. Voilà qui clôture une journée internationale !

Départ de Saint GironCol de Portet d'AspetCol de MentéPetite maison au calmePeintures à flan de falaiseRoute vers Luchon

On en parle ?

Laisser un commentaire

 

Envie de partir ?

Peu importe la distance, peu importe la destination. Le plus important en voyage, vélo ou autre, est de profiter de l'instant présent. Que ce soit le paysage, les rencontres, la route, les longues instrospections ou les discussions endiablées… tout est prétexte à la découverte et à l'aventure. Reste à chacun d'en choisir le cadre.
Asie du sud-est Eurovélo 6 Vélo Francette GR10 GR221 France Allemagne Suisse Roumanie Islande