Partir à l’assaut du GR10, c’est suivre plus de 900 kilomètres de sentiers. Et s’il est plutôt bien balisé, avoir une solution de repli pour s’orienter nous semble essentiel. Les principaux supports à envisager sont les suivants : le digital (une app de smartphone voir un GPS spécifique), les topo-guides édités par la FFR ou des cartes IGN alliées à une boussole. Passage en revue.

De notre coté, nous nous sommes décidés sur le critère le plus important à nos yeux : le poids. En effet, lorsque l’on fait son sac pour six semaines en autonomie, chaque gramme compte. Et quitte à se surcharger, notre préférence allait plus volontiers à un paquet de gâteaux ou de pâtes.

Tous ont leurs avantages et inconvénients mais…

Nous avons donc rapidement éliminé les cartes : au vu de la longueur du tracé et de l’échelle nécessaire pour y voir quelque chose, il en aurait fallu un certain nombre. Le poids et le volume nous ont donc effrayé, sachant que l’usage peut s’avérer fastidieux dans certaines situations.

Ensuite, les topo-guides de la FFR nous ont fait longuement hésité. Mais acheter les quatre représente un certain budget et nous n’étions pas convaincus du rapport poids / informations utiles. Pour notre part, Internet nous a permis de collecter la plupart des informations nécessaires, en amont et pendant le voyage (ici ou par exemple).

Vous l’aurez donc compris, notre préférence est finalement allée à l’application. Après plusieurs tests, nous avons choisi une app gratuite basée sur Open Street Map qui avait l’avantage de permettre l’utilisation des ressources hors ligne. L’autonomie énergétique n’étant pas un soucis, cette solution répondait à nos critères de poids, de volume et de prix. Allez, un petit bémol tout de même : l’acquisition du signal peut être plus longue qu’à l’accoutumé sous un brouillard épais.

Peut-on faire le GR10 sans rien d’autre que le balisage ?

De notre expérience, cela aurait été difficile sans prise de tête. Même si on n’en a pas besoin souvent, il est parfois rassurant de vérifier sa position ou même juste de savoir où aller. Tu peux trouver plus d’informations sur le balisage du GR10 dans cet article pour te décider. Et au final, si tu as l’esprit aventurier et pas de date butoir, pourquoi ne pas tenter le coup ?

Notre petit guide du GR10 :

Les 10 choses à savoir avant de partir


Vous souhaitez vous lancer sur un des sentiers de randonnée les plus célèbres de France ? Ce guide, issu de notre propre expérience de la traversée, contient les informations essentielles pour partir l’esprit tranquille. Gagnez du temps et en qualité dans votre préparation avec ce retour d’expérience condensé et totalement subjectif.

Télécharger l'ebook

Pas de commentaire

N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour toute question ou remarque. Nous répondrons avec plaisir :)

Laisser un commentaire