Le sel des voyages est souvent fait de petits riens, de rencontres fortuites, de sourires échangés, de moments partagés… Et pour être honnête, cela nous manque un peu.

La fin du Cambodge se profile et nous ne sommes pas mécontents. Nouer des relations avec la population s’avère difficile, la fatigue commence à s’accumuler. Nous avons décidé de prendre quelques jours de repos à Battambang, avant de traverser la frontière thaïlandaise.

Cette pause est aussi l’occasion de retrouvailles, avec Nicolas et Clélia. Le nouvel an approche et c’est agréable de pouvoir le fêter en en compagnie de visages connus. Le temps de se raconter le chemin parcouru jusque là et il est déjà temps de se quitter.

Bouddha, Cambodge

En famille au Cambodge

La route, Cambodge

Nous reprenons la route direction la frontière. Notre douanier nous souhaite une bonne année et nous voilà en Thaïlande ! Passage express comparé au Cambodge. Le paysage change comme pour nous dire que nous avons bien changé de pays, mais la plus grande différence reste le contact avec les habitants. Les gens nous semblent tout de suite plus ouverts au dialogue, plus avenants. C’est agréable.

La fin de la journée approche et nous n’avons pas trouvé d’hébergement. Le nord de la Thaïlande semble moins fourni en guesthouse. Mais une jeune femme nous fait signe depuis le bord de la route et très vite, nous invite à rester dans sa ferme pour la nuit. Après une petite conversation autour d’un apéro et d’un bon repas, notre hôte nous installe une chambre éphémère sous un appentis. Nous profitons de la fraîcheur de la nuit sous notre moustiquaire. On avait presque oublié ce que ça faisait d’avoir (un peu) froid !

Notre route continue. Après quelques heures de pédalage, nous croisons un panneau indiquant une « Cyclist Rest Area », chose trop rare pour ne pas s’y arrêter, surtout quand nos réserves d’eau diminuent aussi vite que dans ces pays chauds. Une table nous attend à l’ombre d’une tonnelle. On nous propose alors eau fraîche mais aussi café, bonbons, petits gâteaux… Nous remarquons de l’endroit appartient en fait à la police locale. Très vite, les policiers viennent nous voir, nous prennent en photos avec les vélos, nous proposent des glaces… On finit même par aller casser la croûte dans leur cuisine ! Et c’est après un peu plus d’une heure de pause en leur compagnie que nous repartons. Décidément, la Thaïlande, ça change.

Home Camping, Thaïlande

Manger

Des cyclotouristes que nous avions croisé au Cambodge et qui venaient de quitter la Thaïlande nous on donné une adresse d’un Warmshowers basé dans un centre de recherche. Intrigués, nous décidons d’aller voir.

Sakaerat Environment Research Station

Après une bonne grimpette, nous arrivons dans une forêt. Le centre, perché sur une montagne, nous apparaît tel un havre de paix. Nous sommes heureux d’avoir fait le détour ! Taksin, le directeur du centre, nous fait un accueil chaleureux. Nous nous installons dans une des ‘cabanes’ du centre. À notre arrivée, c’est les vacances, il ne reste sur place qu’une équipe restreinte. Nous en profitons pour faire connaissance avec les chercheurs et le staff. L’après-midi, ils nous invitent à les suivre dans leur travail. C’est pour nous l’occasion d’en apprendre plus sur les serpents.

L’endroit est beau, les gens accueillants, nous ne tardons pas à avoir envie de lâcher nos vélos plus longtemps… Nous en discutons avec Taksin, et c’est décidé, nous restons ! Nous profiterons de cette opportunité pour recharger les batteries après nos 2500 premiers kilomètres. Nos journées s’organisent entre repos, lecture, promenades dans la forêt, découverte du métier de chercheur et petits services rendus à la communauté : session matinale de vaisselle, préparation de gâteaux, pain maison…

Station, Thaïlande

Pain maison, fait en Thaïlande

Pain maison, fait en Thaïlande

Serpent VS Chercheur, Thaïlande

Serpent VS Chercheur, Thaïlande

Serpent VS Chercheur, Thaïlande

Samese Fireback, Thaïlande

Samese Fireback, Thaïlande

Suite à ce changement de programme, nous devrons demander une extension de visa d’un mois dans la ville voisine et de ce fait, décaler notre vol de retour. Mais plus tard, c’est l’heure d’aller manger.

Article suivant →

4 Commentaires

N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour toute question ou remarque. Nous répondrons avec plaisir :)

  1. Fabienne Moulinet (Vermenton)(29/01/2016)

    Je viens de suivre vos aventures et je me suis régalée! Merci encore de nous faire rêver grâce aux magnifiques photos ! C’est génial ce que vous faites!!

    • Auteur
      Laura & Vincent(03/02/2016)

      Merci Fabienne ! Encore 3000 kilomètres pour en profiter ;-)

  2. Blaise(11/01/2016)

    Encore et encore de belles images, et de beaux souvenirs à nous raconter, en rentrant. Allez, rechargez vos batteries par un repos bien mérité, mais rechargez aussi votre boite à souvenirs. J’ai hâte de vous écouter !!! Bonne et heureuse année à vous deux. 10 000 bisous ;-)

  3. Alain(11/01/2016)

    Belle opportunité que vous avez su saisir. On est contents pour vous, profitez bien de ces belles rencontres et de cette belle pause.
    On pense bien à vous. Gros gros bisous.

Laisser un commentaire